Energie éolienne, l’avis de l’ADEME

L’énergie éolienne participe à l’équilibre offre-demande du système électrique national et contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’éolien terrestre est déjà proche de la compétitivité économique. Les évolutions à venir du système de soutien devront permettre aux évolutions technologiques de trouver leur place, en particulier les éoliennes de nouvelle génération qui permettront une production à plus faible coût et amélioreront les conditions d’intégration de l’électricité éolienne sur le réseau.
La filière éolienne dans son ensemble est créatrice de valeur ajoutée, d’emplois locaux et d’innovations techniques et sociales.
Le bilan environnemental de l’éolien est largement positif, en particulier grâce aux très faibles émissions de gaz à effet de serre et autres polluants atmosphériques.
L’appropriation sociétale de l’éolien constitue la principale condition de son développement. À cet égard, l’ADEME insiste sur l’importance de la concertation lors du montage de projets et sur l’intégration environnementale. L’implication financière locale des citoyens ou des collectivités dans les projets constitue par ailleurs un fort levier sur la perception de l’éolien, permettant le développement de projets territoriaux structurants.
Afin de maintenir une dynamique de développement et de renforcer la compétitivité de la filière, l’ADEME souligne la nécessité d’une visibilité réglementaire et économique de long terme, ainsi que d’une politique nationale de soutien à la Recherche et Développement sur l’éolien à la hauteur des enjeux.
Enfin, l’ADEME rappelle que les efforts de développement de la filière éolienne, comme de toutes les énergies, doivent avant tout se fonder sur une vision d’un système énergétique durable et être accompagnés d’efforts importants de réduction des consommations.

Pour le télécharger, c’est ICI

Laisser un commentaire

évaluation environnement impact bureau étude normandie