Previous Next

Vous êtes évaluateur(trice) environnemental(e) ? Coopérateur(trice) dans l’âme ? Enviroscop recrute !

Chargé(e) d’étude évaluation environnementale CE-EE2018

Dans le cadre du développement de nos activités, nous recherchons un(e) chargé(e) d’étude évaluation environnementale pour renforcer notre équipe pluridisciplinaire de 6 personnes (géographes, ingénieurs écologues et paysagistes). Le poste est à pourvoir au plus tôt.

Mission

Au sein de l’équipe, vous assisterez les chefs de projet pour l’analyse, la cartographie et la rédaction d’évaluations environnementales. Des repérages terrain seront à mener pour l’appréciation de la qualité environnementale de sites et territoires. Vous mettrez en œuvre différents outils de cartographie (SIG), de schématisation et de modélisation. Vous rédigerez les analyses de l’état actuel de l’environnement, du diagnostic des enjeux, de leur sensibilité au projet et évaluerez les impacts, en menant plusieurs tâches :

  • Collecte de données spécialisées et synthèse bibliographique
  • Réalisation d’illustrations/modélisation sous SIG et cartographie
  • Évaluation et hiérarchisation des enjeux, de leur sensibilité, impacts
  • proposition de mesures proportionnées et adaptées au territoire
  • Rédaction et illustration de rapports d’études
  • Accompagnement à la concertation

Profil recherché, qualifications requises

  • Formation géographe ou environnement (Bac +4/+5)
  • Expérience similaire de 1 an minimum
  • Connaissances réglementaire et méthodologique indispensables des évaluations environnementales de projets, plans et programmes ;
  • Maîtrise indispensable des logiciels bureautiques (WORD, EXCEL, messagerie, internet…) et SIG (QGIS ou équivalent), maîtrise souhaitée du DAO (Illustrator ou équivalent) et du traitement d’images (photoshop ou équivalent).
  • Aisance rédactionnelle indispensable
  • Rigueur dans la méthode de travail, esprit d’analyse et de synthèse
  • Gestion du temps et des priorités, organisation et autonomie indispensables
  • Titulaire du Permis B, véhicule indispensable,
  • Intérêt dans l’économie sociale et solidaire, esprit coopératif.

Informations supplémentaires :

  • Poste situé à Montville (nord de Rouen), à pourvoir au plus tôt
  • Déplacements ponctuels possibles dans toute la moitié nord de la France (défraiement)
  • Convention collective SYNTEC indice selon expérience, mutuelle, prime transport + chèques cadeaux/vacances + participation aux bénéfices
  • CDI

Modalités de recrutement

Votre candidature est à adresser à recrutement@enviroscop.fr avec mention de la référence « CE-EE2018 » et sera composée de 2 pièces : lettre de motivation circonstanciée et CV détaillé. Une réponse vous sera donnée par mail dans le cas où votre candidature nous intéresse.

Les milieux humides et aquatiques continentaux

L’évaluation française des éco systèmes et des services écosystémiques (Efese) vise à documenter les principales évolutions récentes et à venir de l’état de l’ensemble des écosystèmes français, les facteurs à l’origine de ces évolutions, et à en traduire les implications en termes de bien être et de soutenabilité.

L’Efese se décline notamment au travers d’évaluations par grands types d’écosystèmes. Le présent rapport restitue les résultats de l’évaluation consacrée aux milieux humides et aquatiques continentaux.

Définis comme les portions du territoire, naturelles ou artificielles, caractérisées par la présence d’eau, ces écosystèmes présentent une grande diversité biologique. Ils fournissent notamment de l’eau, de la nourriture et un abri à un grand nombre d’espèces telles que les amphibiens et les poissons mais également à de nombreux oiseaux, mammifères et insectes. Les milieux humides et aquatiques continentaux fournissent également des services aux sociétés humaines, que ce soit pour l’alimentation, les possibilités de loisirs et de tourisme ou la maîtrise des crues, etc.

Projet de décret modifiant la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement

L’objectif principal de cette consultation est de simplifier et clarifier la nomenclature des installations classées. Le projet améliore la proportionnalité de la procédure administrative au regard des enjeux des activités. La procédure d’autorisation est remplacée par le régime de l’enregistrement ou de la déclaration, dès lors que la procédure d’autorisation n’est pas requise par une directive européenne. Inversement, de nouvelles activités émergentes sont encadrées.

Vous la trouverez ICI

Mise à jour du guide ERC

Pour rappel, les mesures « éviter, réduire et compenser » ont pour objectif de réduire l’impact environnemental négatif de projets, de plans ou de programmes, c’est à dire de concilier la protection et la mise en valeur de l’environnement, le développement économique et le progrès social.

Elles sont le coeur de toute évaluation environnementale et doivent donc être adaptées, proportionnées, aux impacts. Ce guide propose une aide à destination des services instructeurs, maîtres d’ouvrages et autres acteurs concernés.

Pour télécharger le guide, c’est ICI

Energies renouvelables : deux projets de mesures de simplification pour le raccordement des installations et pour le permis de construire éolien

Le 30 janvier 2018, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture, le projet de loi « pour un Etat au service d’une société de confiance ». Les députés ont voté plusieurs amendements qui introduisent dans ce texte de nouvelles mesures de simplification pour la production d’énergie renouvelable.

Résumé. Le projet de loi voté ce 30 janvier 2018 comporte plusieurs nouvelles mesures de simplification qui n’étaient pas dans le projet de loi initial.

L’article 34 bis prévoit de simplifier le raccordement des installations de production d’énergie renouvelable

– L’approbation préalable du projet d’ouvrage est supprimée ;

– L’accord du gestionnaire du réseau public de distribution n’est plus requis pour la réalisation des travaux de raccordement, lesquels devront être réalisés par des entreprises agréées par ledit gestionnaire, selon un cahier des charges établi par ce dernier.

L’article 34 quater précise que le permis de construire délivré à un parc éolien qui est entré dans le régime de l’autorisation environnementale, vaut autorisation environnementale. Sa modification obéit donc au régime de l’autorisation environnementale (et non au régime du permis de construire modificatif).

NB : le projet de loi « pour un Etat au service d’une société de confiance » est en cours de discussion. Il convient d’attendre son adoption définitive et son entrée en vigueur pour savoir si les mesures de simplification ici décrites seront bien retenues et appliquées.

Pour lire l’analyse de notre confrère Arnaud Gossement, c’est ICI

Projet de révision du document-cadre « orientations nationales pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques » (ONTVB)

Consultation du ministère pour la révision du document-cadre ONTVB, adopté par décret en Conseil d’Etat (décret n° 2014-45 du 20 janvier 2014), au regard de la procédure définie à l’article L.371-2 du code de l’environnement.

Les pièces mises à disposition sont :

  • du projet de document ONTVB révisé ;
  • d’un rapport de présentation.

Pour lire la consultation, c’est ICI

Parution du baromètre 2017 des ENR en France

Pour la huitième année, Observ’ER réalise son “Baromètre des énergies renouvelables électriques en  France”.
Toutes les filières renouvelables de production électrique sont analysées à travers un ensemble d’informations et d’indicateurs énergétiques, socio-économiques et industriels.
Pour chacun des secteurs étudiés, ce baromètre propose une lecture dynamique du développement récent à la lumière des objectifs de puissance et/ou de production supplémentaire à mettre en œuvre au cours
des années à venir.
L’ensemble de ces éléments constitue un panorama complet et actualisé de l’état de structuration des secteurs électriques renouvelables en France.

Ce baromètre est disponible en format électronique et il est téléchargeable ICI.

Entrée en vigueur de la loi GEMAPI

Une nuance cependant, pour les départements et les régions qui ont déjà une ou plusieurs actions ou compétence en place pourront continuer leur politique Gemapi au-delà du 1er janvier 2020 (en signant une convention avec les EPCI concernées).

 

Carrières et environnement en Normandie

Présentée lors de la Journée de l’UNICEM Normandie du 29 novembre dernier au Mémorial de CAEN, la brochure Carrières et environnement en Normandie vise à présenter les progrès effectués par les industries de carrières normandes dans l’intégration de l’environnement dans leurs activités.

Cette publication illustre les actions concrètes réalisées en faveur de l’environnement. Une préoccupation en constante évolution depuis les années 90. Cette brochure fait suite à une première publication sur les thématiques environnementales dans les carrières, publiée en 1998. Cette actualisation permet aussi d’élargir les progrès environnementaux à l’ensemble du territoire normand.

 

Pour télécharger le document, c’est ICI

Toute l’équipe d’Enviroscop vous souhaite une Bonne Année 2018 !

évaluation environnement impact bureau étude normandie