Confinement V2.0

Le confinement en Indre et Loire / Actualités / Accueil - Les services de  l'État en Indre-et-LoireLa coopérative a pris toutes les mesures pour protéger la santé de ses collaborateurs et assurer le suivi des dossiers en cours pendant toute la période de confinement…

Toute l’équipe reste bien évidemment mobilisée pendant cette période et s’est organisée pour répondre à tous vos besoins  :

  • Tous les coopérateurs sont déjà rompus au télétravail, puisque c’est une forme d’activité qui a permis notre création et qui est fortement encouragée (agences de Caen, Rennes et St-Malo, mais aussi télétravail ponctuel régulier ou non), et, conformément à la directive nationale, cette forme de travail reste celle préconisée.
  • Tous ont accès, de manière dématérialisée, à tous les dossiers en cours (y compris ceux de coopérateurs éventuellement malades) ainsi, bien évidemment qu’à leurs mails professionnels.
  • Tous les membres de l’équipe sont en contact téléphonique et électronique (groupes de discussion) entre eux.
  • Tous les coopérateurs restent, comme habituellement, joignables par nos clients et partenaires, par mail et par téléphone (merci d’utiliser nos numéros de portable).
  • Les sorties terrains prévues sont maintenues, tant qu’elles ne nécessitent pas plus d’une personne (sauf demande expresse du client).
  • Notre DUER a été modifié pour intégrer le risque dû au SARS-CoV-2. Une procédure spécifique est mise en place pour le travail au siège, sur le terrain et pour les éventuels déplacements en clientèle.

A contrario, les formations et réunions prévues dans la période sont bien évidemment annulées, mais nous restons disponibles pour une conférence téléphonique en remplacement si cela s’avérait nécessaire.

En espérant que cette difficile période soit réduite au maximum, nous vous adressons tous nos vœux de prudence et de courage, à vous et à vos proches, dans cette période exceptionnelle.

Toute l’équipe d’Enviroscop

Amorce publie trois guides pour les nouveaux élus locaux : déchets, énergie, eau

Amorce publie trois guides avec l’Ademe, la Banque des Territoires et les agences de l’eau.

Le premier guide, élaboré avec l’Ademe et s’adressant aux élus chargés de la gestion des déchets ménagers, vise à les aider à déployer une “stratégie de transition écologique” à partir de cette “compétence ancienne des collectivités”.

Pour le télécharger, c’est ICI

 

 

Le deuxième guide, élaboré avec la Banque des Territoires à partir de retours d’expérience de collectivités, se veut aussi une boîte à outils pour aborder ce mandat “décisif pour la transition énergétique dans les territoires”. Il revient sur l’enjeu d’appropriation par les élus, les phénomènes d’opposition à l’éolien ou à la méthanisation, l’élargissement des possibilités d’implication des collectivités dans le développement des énergies renouvelables, la lutte contre la précarité énergétique et classe dans un tableau ces champs d’action et compétences obligatoires ou facultatives selon les niveaux de collectivités.

Pour le télécharger, c’est ICI

Le troisième guide réalisé avec la Banque des Territoires et les agences de l’eau, traite de la gestion de l’eau, face à de nouveaux défis, qui doit “se réinventer et devenir un vrai projet politique territorial, construit par les élus avec les populations, les acteurs locaux et en infusant les autres politiques publiques”.

Pour le télécharger, c’est ICI.

 

Source : Banque des Territoires

Un référentiel commun pour la filière du paysage

Fascicule 35De quoi parle-t-on ?

Le cahier des clauses techniques générales (CCTG) de travaux de génie civil permet d’imposer des dispositions techniques à toutes les prestations d’une même nature. Il est divisé en fascicule, chacun applicable à une prestation particulière. Le fascicule 35 est spécifique aux aménagements paysagers et aux aires de sports et de loisirs de plein air. Il est obligatoire pour les maîtres d’ouvrage public.

La filière du paysage s’est mobilisée, depuis plus de deux ans, pour réécrire ce référentiel devenu obsolète. Le nouveau fascicule 35 permettra de concevoir et réaliser des projets plus durables répondant mieux aux enjeux environnementaux et sociétaux.

En attendant sa parution au Journal Officiel dans les prochaines semaines, toute la filière s’est réunie, le vendredi 20 novembre, à l’occasion d’une table-ronde présentant ce nouveau fascicule 35.

Aboutissement de deux années de travail concerté avec tous les acteurs du paysage, cet outil constitue une réponse opérationnelle à des enjeux et à une ambition politiques et écologiques élevés. Le cadre qu’il propose et ses prescriptions sont garants de la durabilité et de la pérennité des aménagements paysagers. Ainsi, toutes les parties prenantes du paysage sont invitées à s’approprier ce fascicule 35, pour contribuer à rendre plus vertueux encore le paysage, et à lui donner un rôle clé dans la préservation de la biodiversité, dans la lutte contre les points chauds, dans l’objectif de zéro artificialisation des sols.

Retrouvez la vidéo sur le site des entreprises du paysage

Pourquoi/comment gérer et valoriser les haies bocagères ?

Vous vous intéressez à la gestion et à la valorisation de vos haies bocagères ou accompagnez des agriculteur.trices dans ce domaine ? Découvrez le Pourquoi-Comment Bocage, réalisé par les CIVAM des Pays de la Loire !

A l’intérieur d’un document qui explore le « Pourquoi ? », en reprenant des informations sur les intérêts écologiques, agronomiques et économiques des haies bocagères, ainsi que des informations d’ordre réglementaire (plantation, PAC, documents d’urbanisme), vous trouverez 8 fiches qui illustrent comment des agriculteurs du territoire ont abordé la gestion et la valorisation des haies sur leur ferme : planification, densification, accueil de la biodiversité, production de fourrage, de plaquette, de bois d’œuvre… 3 des fiches sont enrichies de vidéos tutorielles qui donnent à voir des repères techniques et pratiques de base.

Pour télécharger le guide, c’est ICI

Zonage pluvial : guide du CEREMA

Image couverture : Zonage pluvial - De son élaboration à sa mise en œuvreVéritable guide méthodologique, cet ouvrage réalisé par le Cerema offre aux collectivités toutes les connaissances nécessaires à l’élaboration de leur zonage pluvial. Il s’appuie sur les expériences concrètes afin de les aider à déployer cet outil sur l’ensemble du territoire qu’il soit urbain ou rural.

Vous pouvez le télécharger ICI.

Ou sur le site du CEREMA, ICI

Etude d’impact pour l’éolien : nouvelle version du guide

La version mise à jour du guide relatif à l’élaboration des études d’impacts des projets de parcs éoliens est disponible sur le site du Ministère !

Vous pouvez le télécharger ICI.

Bonne lecture !

Désolés, nous ne sommes pas à vendre

Ce matin, nous avons reçu un courrier nous informant que quelqu’un était intéressé par le rachat de notre entreprise (pas étonnant, une belle entreprise comme la nôtre…). Pour reprendre une expression en vogue, “la question, elle est vite répondue” :

La nouvelle campagne de communication des SCOP nous fournit une réponse toute faite.

Réalisée en partenariat avec les Echos (article du 28/10/2020) et déclinée selon plusieurs modes cette nouvelle campagne s’inscrit dans la “quête de sens” que l’on voit émerger et démontre que les SCOP sont en phase avec elle !

Vous pouvez télécharger l’article des Echos gratuitement ICI.

Le monde de demain, on l’a visiblement raté après le premier confinement, certains ne nous aident pas pour le second, alors prenons le temps, agissons localement pour un impact global ! Profitons de ce second confinement pour réfléchir à nouveau à nos actions quotidiennes…

A la question « Estimez-vous que la crise du coronavirus peut permettre aux salariés d’être plus étroitement associés aux décisions stratégiques ? », 49 % (des sondés) répondent oui, et autant non. « Sur ce point, nous sommes au milieu du gué. D’un côté, la crise impose une montée d’initiative, donc une implication forte de chacun. De l’autre, le contexte économique compliqué peut raviver les réflexes individualistes ».

Chez Enviroscop, on n’a pas attendu le coronavirus…

Consultation Plan National Santé Environnement

PNSE4 couverture

(c) Ministère de la Transition écologique

Le PNSE4 porte l’ambition de permettre à chacun de nos concitoyens d’être acteur de son environnement et de sa santé, c’est-à-dire de mieux comprendre et mieux connaître les risques auxquels il est exposé afin de pouvoir agir pour réduire son exposition. Retour sur son fonctionnement et ses enjeux.

Les attentes citoyennes sur les questions de santé environnement sont de plus en plus fortes. Selon le baromètre 2019 de l’IRSN sur la perception des risques et de
la sécurité par les Français, les préoccupations liées à la dégradation de l’environnement concernent un Français sur trois. De plus, la pandémie de Covid-19 rappelle les liens étroits entre la santé humaine, la santé animale et l’environnement. Pour répondre à ces enjeux et aux attentes citoyennes, les ministères des Solidarités et de la Santé, et de la Transition écologique lancent le quatrième plan national santé environnement (PNSE4).

La santé environnement est l’affaire de tous. Le quatrième plan national santé environnement porte une ambition : mieux comprendre les risques auxquels chacun s’expose afin de mieux se protéger. Fondé sur l’approche « Un monde, une santé », il doit permettre à chacun, citoyen, élu, professionnel, chercheur, d’agir pour un environnement favorable à notre santé.
Les enseignements de la crise sanitaire, spécifiquement la prise de conscience des interactions entre santé humaine, animale et environnementale, ont accompagné l’élaboration de ce nouveau plan. Les attentes citoyennes sont par ailleurs au cœur de ce plan : nuisances sonores, déploiement de la 5G, lutte contre les nuisibles, qualité de l’air intérieur dans les établissements sensibles…

Pour comprendre, télécharger, lire et réagir à la consultation, c’est sur le site créé spécialement

SITE : les sites français reconnus pour leurs qualités paysagères

Depuis le 16 octobre 2020, la plateforme du système d’information sur les sites et territoires d’exception (SITE) met à disposition de tous les données concernant les territoires français reconnus pour la qualité de leurs paysages.

Développé par le ministère de la Transition écologique et destiné à tous les publics (particuliers, associations, élus, collectivités, administrations, professionnels), le système d’information sur les sites et territoires d’exception (SITE) donne accès à une information complète sur :

  • les sites classés et les sites inscrits au titre du code de l’environnement dont la conservation ou la préservation présente un intérêt général, du point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque. La protection intéresse aussi bien des éléments isolés (arbres, rochers, cascades…) que des espaces ou ensembles paysagers naturels ou façonnés par l’être humain pouvant atteindre de vastes dimensions. Les sites classés sont des lieux dont le caractère exceptionnel justifie une protection de niveau national et dont l’évolution demande une vigilance toute particulière. Les sites inscrits font l’objet d’une surveillance plus légère ;
  • les territoires Grand Site de France, label d’excellence pour des sites remarquables. Le label Grand Site de France est attribué par le ministre chargé des sites, à la structure gestionnaire du site, pour l’excellence de la gestion et de son projet de préservation suivant les principes du développement durable ;
  • les territoires des opérations Grand Site, projets visant la réhabilitation des espaces remarquables dans le respect de l’esprit des lieux et de la vie locale ;
  • les biens inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, en raison de leur valeur universelle exceptionnelle.

Pour vous rendre sur la base de données SITE, c’est ICI.

Trame noire, les fiches du CEREMA

AUBE - Aménagement, urbanisme, biodiversité, éclairageLa série de fiches « AUBE » incite à concevoir l’éclairage différemment, par l’intégration conjointe des enjeux de biodiversité, d’usage et d’économie d’énergie. Elle décrypte aussi l’arrêté ministériel du 27 décembre 2018 portant sur les nuisances lumineuses afin de vous aider dans sa mise en œuvre.

Vous pouvez télécharger ces fiches sur le site du CEREMA.

Likez notre page Facebook pour vous tenir informé(e) des dernières parutions du site...

Résultat de recherche d'images pour "logo facebook"

ou retrouvez-nous sur LinkedIn :